Accueil » Poker » Les grandes stars du poker en ligne

0

Le poker en ligne a hissé bien des joueurs en haut des classements du World Poker Tour. En voici une liste non exhaustive :

Gus Hansen :

Né le 13 février 1974 à Copenhague, au Danemark, il vit actuellement à Monaco. Il fait partie des géants du poker, avec trois titres au WPT et 7.125.000 dollars de gains en tournoi. Son jeu agressif, de style atypique, lui fait prendre un grand nombre de risques. En effet, il surenchérit et bluffe avec n’importe quelle carte en main. Il est en fait expert en probabilité, ce qu’il attribue à des années de pratique du backgammon. Il a lancé en 2003, avec d’autres personnes, la salle de poker virtuelle pokerchamps.com. En 2005, celle-ci a été vendue à la société anglaise Betfair.

Carlos Montensen :

Né le 13 avril 1972 à Ambato, en Equateur, il s’est installé aux Etats-Unis pour vivre de sa passion, le poker. Il vit actuellement à Madrid. Comme Gus Hansen, il a trois victoires au WPT à son palmarès.

Alan Goehring :

Né le 21 février 1962 à Handerson, dans le Nevada, il a commencé à jouer au poker à 25 ans. Il considère le texas hold’em comme un loisir et n’y joue que sporadiquement. Il a tout de même gagné deux fois le WPT et cumulé 5.200.000 dollars en tournoi.

Barry Greenstein :

Né le 30 décembre 1954 à Chicago, dans l’Illinois, il est connu pour répartir ses gains de tournois entre plusieurs associations caritatives. D’où son surnom : le « Robin des Bois du poker ». Il détient à son actif deux titres au WPT et 5.700.000 dollars de gains de tournois.

D’autres joueurs ont gagné deux fois le WPT : Daniel Negreanu, Erick Lindgren, Freddy Deeb, Howard Lederer, etc. Il y en a aussi, comme Allen Cunningham, Men Nguyen et Antoine Saout, qui peuvent être classés parmi les maîtres du poker en ligne, grâce à leur stratégie et à leur réflexion.

Articles en relation:

  1. Jeux d’argent en ligne : les taxes ne changeront pas avant 2013 ?
  2. Betkup.fr le nouveau site de paris sportifs fun et communautaire agréé ARJEL
Mots-clefs :,

Laisser un commentaire